LE CBG, C’EST QUOI ?

LE CBG, C’EST QUOI ?

Apprendre (33)
6 avr. 2022

INTRODUCTION

Le cannabigérol, ou CBG, fait partie de la liste des molécules présentent dans les variétés de plantes de chanvre. Si vous connaissez le CBD et le THC, vous savez sûrement que le chanvre dispose de très nombreux cannabinoïdes, en quantité plus ou moins importante selon la variété. Le CBG est donc l’un d’entre eux, mais pas n’importe lequel. Le CBG est défini comme une molécule mère car grâce a lui, d'autres cannabinoïdes sont produits. Il apporte des bienfaits plus importants que les autres, mais est plus rare et difficile à produire.

LE CBG OU CANNABIGÉROL

Découvert dans les années 1960 par Yechiel Gaoni et Raphael Mechoulam précurseur dans la recherche sur le cannabis. 

Tout comme le CBD, le CBG est non-psychoactif. Contrairement au tétrahydrocannabinol ou THC, il ne donne aucun effet psychotrope. 

Cela ressemble beaucoup au CBD, sauf que le CBG à une énorme différence : c’est une molécule mère. Cela signifie que sa présence dans le chanvre est très importante pour la biosynthèse de tous les autres cannabinoïdes, comme le THC ou le CBD. Le CBG est la base dont dépendent tous les autres cannabinoïdes et démarre le processus de croissance de la plante en convertissant les autres molécules. ( voir l'article )

A cause de ce processus, les souches de chanvre possèdent généralement très peu de CBG, en dessous de 1% en quantité. Les producteurs spécialisés ont commencé à tester la manipulation génétique et le croisement pour d'obtenir des productions plus élevés de CBG.

Cette molécule provoque beaucoup d’intérêt et pour cause. Sa position unique parmi les autres molécules promet un grand avantage thérapeutique pouvant dépasser le CBD et proposer une alternative au THC qui est interdit en France. Cette molécule puissante pourrait révolutionner toute la consommation des produits issus du chanvre et aussi la science. Les études sur ce composant peu connu se poursuivent de manière encourageante.

Comme tous les cannabinoïdes, le CBG est hydrophobe composé d’une chaîne de 21 atomes de carbone et d’un anneau d’hydrocarbure aromatique. La formule chimique du CBG est C21H32O2.

LES EFFETS DU CBG SUR L'ORGANISME

Des études prouvent que le CBG peut avoir un rôle dans de nombreuses maladies. Il a été montré qu’il active les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde (SEC) du corps humain et touche le système nerveux central. 

Cette étude montre que le CBG a un puissant effet anti-inflammatoire, des vertus antifongiques et analgésiques ainsi que des propriétés antidépressives. Le CBG peut avoir un rôle dans le traitement du psoriasis et peut contrecarrer l'anxiété et les tensions musculaires.

Contrairement au CBD, le CBG est méconnu et peu étudié par les scientifiques. Nous sommes donc aux début des découvertes concernant cette molécule. Plus le produit deviendra connu au sein des consommateurs et des patients et plus les études se multiplieront. 

LES BIENFAITS THÉRAPEUTIQUES POTENTIELS DU CBG

Le Dr Ethan Russo et un groupe de chercheurs ont mené la première enquête sur l'utilisation du cannabigérol (CBG) parmi les utilisateurs de cannabis, afin de renseigner les raisons de l'utilisation, l'efficacité obtenue et les effets secondaires.

L'étude menée par une enquête en ligne, a porté sur 127 consommateurs de cannabis qui avaient consommé des produits avec un taux élevé en CBG au cours des six derniers mois.

Les résultats ont déterminé que 51,2% des utilisateurs ont consommeé les produits CBG exclusivement à des fins médicales, surtout pour le traitement de l'anxiété (51,2%), de la douleur chronique (40,9%), de la dépression (33,1%) et du sommeil perturbé (30,7%).

Pour l'efficacité ressentie, la plupart des personnes interrogées ont rapporté que leur état s'était "beaucoup amélioré" ou "très amélioré" grâce au CBG. Surtout que 73,9% des patients, les produits au CBG étaient plus efficaces que les médicaments conventionnels pour la douleur chronique, , 73% pour l'insomnie,78,3% pour l'anxiété et 80% pour la dépression.

L'étude porte aussi sur les effets indésirables et 44% des consommateurs n'ont ressenti aucun effet indésirable, 15% une somnolence,  16,5% une sécheresse buccale, 8,7% une sécheresse oculaire et 11,8% une augmentation de l'appétit.

Les scientifiques indiquent que les résultats de l'enquête sont les premiers à documenter l'efficacité des produits à dominante CBG et suggèrent que les médicaments à base de cannabis contenant beaucoup de CBG devraient être étudiés dans des essais contrôlés randomisés.

Voici une liste des potentiels effets thérapeutiques du CBG sur l’organisme humain dans différentes maladies.

- Le CBG et la maladie inflammatoire de l'intestin (MII)

D'après cette étude publiée en 2013 à l'Université de Naples, le CBG peut apaiser la MII grâce à ses aptitudes anti-inflammatoires. L'étude prouve que le cannabigérol diminue la présence de marqueurs inflammatoires chez les souris atteintes de MII et réduisait la colite. Ces résultats sont prometteurs pour les maladies inflammatoires.

- Le CBG et les douleurs

Le CBG apaiserait les douleurs persistantes. Un compte rendu d’études publié en 2008 à propos de l'utilisation de phytocannabinoïdes pour atténuer les douleurs résistantes aux médicaments classiques, suggère que le CBG aurait un pouvoir analgésique supérieur au THC. 

- Le CBG et les troubles urinaire

Des scientifiques italiens ont élaboré une étude en 2015 et ont découvert que le CBG diminuerait les contractions de la vessie et aiderait à résoudre certains problèmes liés au système urinaire.

- Le CBG et l'appétit

D'après cette étude de 2016 publiée par l'Université de Reading, le CBG augmenterait l'appétit. Les rats de l'étude ayant mangé du CBG ont doublé leurs apports alimentaires en augmentant le nombre de plats. Le CBG pourrait aider les troubles de l'alimentation et l'état mental chez les personnes souffrant d’anorexie.

 

 

 

- Le CBG et le cerveau

Selon une étude de 2015, les effets du CBG fonctionnent comme un antioxydant dans le cerveau (c'est à dire qu'il peut protéger le système nerveux des blessures ) et il agirait comme un médicament neuroprotecteur très actif chez la souris. Il améliore les déficits moteurs et protège les neurones de la toxicité.

 

 

- Le CBG et le cancer

Ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires peuvent être une aide dans la lutte contre le cancer. Une étude présentée en 2014 a montré que le CBG pourrait inhiber la croissance des cellules cancéreuses. La consommation de cannabigérol pourrait prévenir le cancer colorectal. Cette étude montre aussi que ce cannabinoïde aurait des effets anti-tumorales, c'est à dire que le CBG pourrait être utilisé pour le traitement, mais aussi pour prévenir le cancer dans le futur.

- Le CBG et le glaucome

Selon des études, le CBG optimise le drainage des fluides dans l'œil et diminue la pression intraoculaire. Il agirait aussi comme vasodilatateur dans l'œil, améliorerait la circulation sanguine, ce qui apporte plus de sang dans l'œil, qui contient plus d'oxygène et peut être efficace aussi dans le traitement d'autres maladies oculaires.

CONCLUSION

Le cannabigérol est un cannabinoïde très intéressant du coté thérapeutique, car il ne produit pas d’intoxication, il a des effets antibiotiques prouvés et peut même éliminer les germes du SARM – ce qu’on appelle les « super bactéries » (résistance aux antibiotiques). Cela donne de l'espoir dans la lutte contre les agents pathogènes multi résistants et les infections hospitalières très problématiques grâce au CBG.

Articles en lien
LE CANNABIS THÉRAPEUTIQUE EN FRANCE
8 févr. 2024
CBD : POUVONS-NOUS CONDUIRE APRÈS EN AVOIR CONSOMMÉ ?
22 nov. 2023
IDÉES RECETTES AU CBD
4 nov. 2023
Retour au blog